Micronutrition minute: les colorants alimentaires!

les colorants alimentaires : danger!

micronutrition colorants danger

Les colorants artificiels ne sont scientifiquement et légalement pas considérés comme dangereux, à conditions de ne pas dépasser une certaine dose. Au delà, ils peuvent être la cause de toutes sortes de maux : allergies, asthme, troubles du comportement ou encore difficultés respiratoires. Des études scientifiques suggèrent même que les colorants, en particulier quand ils sont mélangés à d’autres additifs, seraient cancérigènes ou cause d’hyperactivité chez les enfants.

Le problème, c’est qu’on les trouve à peu près dans … tous les aliments « transformés » : plats tout prêts, charcuterie, saucisses et bien sûr, gâteaux, pâtisseries, bonbons…

Alors que faire, faut-il vraiment « priver » nos enfants de ces plaisirs?

Ma réponse va être tranchante: oui!!

Il existe des alternatives avec des colorants « naturels » pour colorer ses gâteaux maisons: les couleurs seront plus douces, mais tout aussi appétissantes (sinon plus!).

micronutrition colorants danger

S’il y a un autre argument de poids contre la consommation quotidienne de bonbon (le sucre), la question des colorants finit de régler définitivement la question.

« Oui, mais alors, comment faire pour ne pas frustrer notre (nos) enfant(s)? Ca va être la crise? Quand même, une douceur de temps à autre ne peut pas leur faire de mal? »…
Comment faire le point?

🌱 Plaisir de l’instant ou plaisir d’une vie agréable et « saine » à long terme: qu’est-ce qui compte vraiment?

🌱 Définition du temps à autre: le problème majeur, c’est que l’on a vite tendance à penser que l’on est raisonnable. Faites les comptes, vraiment: lisez les étiquettes, réfléchissez à toutes les occasions qu’on vos enfants de manger ces « colorants »: à la maison et en dehors? Et oui, il est tout à fait possible d’expliquer à votre entourage proche qu’il y a beaucoup d’autres moyens de « faire plaisir » aux enfants … autrement que par la nourriture 😉

Et chez moi?

Chez moi, il n’y a pas de bonbons. Et mon fils aîné (presque 7 ans) est informé de la problématique des colorants. Pour autant, il est libre de consommer des bonbons (ou tout autre aliment transformé en contenant) à l’extérieur (et je ne suis pas derrière lui à lui rappeler que c’est néfaste à ce moment là!). Sa principale source concernant les bonbons s’est malheureusement avérée être… l’école cette année :/ Goûters d’anniversaire, halloween, Noël, … je crois que tout y est passé. On a même ramené 1 paquet suite à un anniversaire. Un petit paquet. De dragibus pour ne pas les nommer. Il a eu le choix de « en combien de fois je choisis de manger ce paquet ». Il a compté les dragibus et fait sa répartition. A partir de là, il a été libre de manger ses portions (de 6 à 8 bonbons) quand il le souhaitait (mais qu’une seule fois par jour)… Résultat: le petit paquet a duré 2 semaines…. Et il n’y en aura pas d’autre avant… un bon moment..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *